Autonomisation des femmes par l’épargne et le crédit communautaire responsable

Le projet Autonomisation des femmes par l’épargne et le crédit communautaire responsable (AFECCOR) aide les femmes et les hommes des communautés de l’extraction minière de l’or artisanal à accéder au crédit et à l’épargne, ce qui favorise l’entrepreneuriat et la sécurité économique.

IMPACT soutient les personnes pratiquant l’exploitation minière artisanale de l’or et les membres de leur communauté à fonder des Associations Villageoises d’Épargne et de Crédit (AVEC). Leurs membres se réunissent régulièrement pendant une année pour placer leur argent dans l’épargne de leur association et prêter des fonds aux membres. Les intérêts versés sur les prêts viennent s’ajouter à la caisse commune. Ainsi, les économies des membres augmentent au fil du temps.

Le projet AFECCOR favorise le leadership et l’autonomie économique des femmes dans leurs ménages, dans les mines d’extraction artisanale et dans leurs communautés.

Nous contribuons en outre à la sensibilisation sur l’égalité des genres en discutant finances familiales avec des femmes membres des associations et leurs conjoints, ce qui met au défi les stéréotypes et les rôles traditionnelles des sexes. Nous offrons de la formation financière aux femmes dans le but de mettre sur pied de nouvelles activités entrepreneuriales autour des mines.

Par ailleurs, en participant au projet AFECCOR, les exploitants miniers artisanaux et les membres de la communauté se tournent moins vers les réseaux de crédit parallèles qui caractérisent l’« économie de l’or », lesquels utilisent l’or comme monnaie d’échange pour couvrir les besoins et les activités de base dans les mines, souvent dans des conditions défavorables.

Le projet AFECCOR offre à tous les membres des associations un moyen sûr d’épargner et d’accéder à du crédit. Encouragés à adopter une approche durable et axée sur le de transfert du savoir, des bénévoles au sein des communautés sont formés pour transmettre leurs connaissances, notamment en matière financière, aux autres membres de leur association. Les exploitants miniers artisanaux reçoivent quant à eux une formation supplémentaire pour gérer efficacement l’équipement fourni.

Le projet AFECCOR est, pour les communautés minières artisanales, une porte d’accès à la sécurité économique et à des solutions de crédit favorables, de même qu’une voie d’autonomisation économique des femmes.

République Démocratique du Congo

En mars 2017, le projet AFECCOR a été lancé dans la province de l’Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo. Il s’agissait de l’une des premières études de cas documentées introduisant les AVEC aux communautés artisanales aurifères.

Prolongement du projet Or Juste, le projet AFECCOR a été financé par l’European Partnership for Responsible Minerals (partenariat européen pour des minéraux responsables) et Dell.

0
participants dans 50 AVEC
$ 0
épargne mensuelle moyenne par membres
$ 0
épargne accumulée par les 50 AVEC
0
prêts accordés
Burkina Faso

En 2021, l’AFECCOR a été lancée dans le cadre du projet Fondations pour la paix au Burkina Faso. Le projet Fondations pour la paix est entrepris avec le soutien financier du gouvernement du Canada fourni par Affaires mondiales Canada.

En savoir plus sur Fondations pour la paix.

Faits saillants récents

AFECCOR : Favoriser l’accès à l’épargne et au crédit des communautés pratiquant l’extraction minière de l’or artisanal

Septembre 2019
Découvrez comment le projet AFECCOR aide les communautés pratiquant l’extraction artisanale de l’or à accéder à l’épargne et au crédit.

Voici Modestine

Modestine tient un commerce de vêtements destinés aux personnes pratiquant l’extraction artisanale de l’or dans sa communauté, en République démocratique du Congo. L’accès sûr à du crédit lui a permis d’investir dans une seconde entreprise (la culture et la vente de produits frais) et lui a procuré un revenu qu’elle a pu réinvestir dans sa boutique.

Vidéo produite par Sven Torfinn/IMPACT

Voici Ernest

Ernest pratique l’extraction artisanale de l’or en République démocratique du Congo. L’accès à l’épargne lui permet de planifier l’avenir aux côtés de son épouse.

Vidéo produite par Sven Torfinn/IMPACT

Voici Furaha

Furaha pratique l’extraction artisanale de l’or en République démocratique du Congo. L’accès au crédit lui a permis d’investir dans son entreprise (un restaurant au sein d’un site minier) et lui a assuré un revenu stable durant l’année.

Vidéo produite par Sven Torfinn/IMPACT