Fondations pour la paix

Fondations pour la paix dans le secteur de l’extraction artisanale de l’or au Burkina Faso

Le projet Fondations pour la paix d’IMPACT vise à façonner un secteur aurifère artisanal davantage responsable au Burkina Faso et à contribuer au développement de la paix au sein des communautés minières. Pour ce faire, le projet cherchera à favoriser l’autonomie économique et l’inclusion financière des femmes et des hommes au sein des communautés pratiquant l’extraction artisanale de l’or. En parallèle, le projet renforcera la capacité des parties prenantes à lutter contre le commerce informel et à promouvoir le commerce légal de l’or artisanal.

Comment le projet Fondations pour la paix permettra-t-il aux femmes et aux hommes des communautés pratiquant l’extraction artisanale de l’or au Burkina Faso de contribuer à la stabilité et à la sécurité dans le secteur ?

Promouvoir l’autonomie économique et l’inclusion financière des femmes et des hommes des communautés pratiquant l’extraction artisanale de l’or

Les communautés rurales vivant de l’orpaillage sont le plus souvent exclues d’un accès aux services bancaires institutionnels. Le programme Autonomisation des femmes par l’épargne et le crédit communautaire responsable (AFFECCOR) d’IMPACT met en place des associations villageoises d’épargne et de crédit (AVEC) afin de renforcer les capacités des communautés minières artisanales et à petite échelle à assurer leur sécurité économique. Ancrée dans le dialogue et la solidarité avec la communauté, la méthodologie du programme constitue une première étape vers un accès à des services d’épargne et de crédit, tout en favorisant l’autonomisation des femmes. Le projet appuiera la mise en place d’AVEC afin d’encourager l’inclusion financière et de réduire en toute sécurité la dépendance des exploitantes et exploitants à l’égard des créances compromettantes

Améliorer les conditions de façon à inciter les femmes et les hommes à pratiquer le commerce légal et responsable de l’or artisanal

De nombreux facteurs poussent les personnes à se livrer au commerce informel de l’or artisanal, comme le montant élevé des taxes et des droits, les procédures d’exportation onéreuses et la lourdeur des démarches administratives. Lutter contre le commerce informel suppose de comprendre tous ces facteurs, notamment la façon dont ils affectent différemment les femmes et les hommes. Il convient aussi d’examiner attentivement la gamme complète des mesures incitatives au commerce légal dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement, du point de vue des femmes comme de celui des hommes. Le projet effectuera une analyse exhaustive couvrant l’ensemble de ces aspects, qui permettra notamment de formuler des recommandations dont pourront se servir les autorités pour lutter plus efficacement et équitablement contre les facteurs contribuant au commerce informel de l’or artisanal au Burkina Faso. Le projet aidera les autorités à mettre à profit des mesures incitatives visant à façonner un environnement propice à la pratique du commerce légal par les femmes et les hommes.

Améliorer les stratégies d’application de la loi afin de réduire l’influence des négociants et des créanciers informels présents dans le secteur de l’or artisanal

Simultanément à la création d’un environnement propice au commerce légal de l’or artisanal, les autorités doivent mettre en œuvre des stratégies d’application de la loi afin de marginaliser la pratique du commerce informel de l’or. Le projet renforcera les connaissances des parties prenantes et leur capacité à lutter plus efficacement contre les activités criminelles des contrevenants du secteur de l’or artisanal, en s’inspirant des pratiques exemplaires, des leçons d’autres pays et des contextes régionaux. Le projet examinera en outre les implications sexospécifiques de ces contrôles afin de s’assurer que l’application de la loi ne crée pas, par inadvertance, de nouveaux obstacles ou problèmes de sécurité pour les femmes travaillant dans le secteur, en particulier les négociantes.

Partenaires de mise en œuvre

IMPACT collabore avec l’Alliance pour une mine responsable (ARM selon son acronyme anglais) afin de mettre en œuvre le projet Fondations pour la paix.

Financement

Fondations pour la paix est un projet de deux ans, lancé en 2021 et réalisé avec l’appui financier d’Affaires mondiales Canada.