Notre conseil d’administration



Notre conseil d’administration

Rolland Morier

Président

Canada

Rolland est président du cabinet-conseil Stratégies nordiques inc. Il a auparavant occupé divers postes de haute direction dans les industries des mines et des produits chimiques, plus récemment à titre de vice-président, Finances et stratégies de la minière IOC, une filiale de Rio Tinto. Il a participé à des projets miniers en Afrique du Sud, à Madagascar, en Guinée et au Canada. Aujourd’hui, il apporte ses conseils à des clients des secteurs industriel et financier, et il fait du mentorat bénévole auprès de propriétaires de petites entreprises de la région de Montréal, en plus de travailler avec des organismes à but non lucratif. Il est fellow de l’Ordre des comptables professionnels agréés du Canada et ancien membre du conseil d’administration de l’Ordre des comptables en management accrédités du Québec.

Nicole Piggott

Vice-Président

Canada

Nicole Piggot est vice-présidente des opérations internationales de La Gouvernance au féminin, un organisme à but non lucratif qui vise à accroître la présence des femmes dans des postes décisionnels, aussi bien dans le secteur privé que sur la scène politique. Gestionnaire en ressources humaines chevronnée, Nicole a dirigé des professionnels au sein de RioTinto, de la Compagnie minière IOC, de FedEx Canada et de la Banque Royale du Canada. Au cours de sa carrière, elle a mis en œuvre et supervisé des stratégies en ressources humaines ainsi que des programmes de participation visant à améliorer les conditions de travail, et a négocié les premières ententes sur les répercussions et les avantages entre la Compagnie minière IOC et diverses communautés autochtones du Labrador. Mme Piggott assouvit sa passion pour la danse au sein du conseil d’administration de la Fondation de l’École supérieure de ballet du Québec. En outre, elle a été membre du conseil d’administration de l’Hôpital de Montréal pour enfants. Elle dirige également le Comité Certification Parité au sein de Gouvernance au féminin. Enfin, elle partage les fruits de sa réussite en parrainant les bourses d’admission du Fonds de Bourses d’études de la communauté noire, cofondé par sa mère il y a 25 ans.

Yiagadeesen (Teddy) Samy

Trésorier

Canada

Teddy est professeur d’affaires internationales et directeur de la Norman Paterson School of International Affairs (NPSIA) de l’Université Carleton, à Ottawa. Il est titulaire d’un doctorat en économie et a publié de nombreux ouvrages sur des questions liées à l’économie internationale et au développement économique. En ce moment, ses recherches portent sur la mobilisation des ressources nationales, les États fragiles, l’aide étrangère et l’inégalité des revenus. Il a récemment publié deux ouvrages, African Economic Development (Routledge, 2018), cosigné avec Arch Ritter et Steven Langdon, et Exiting the Fragility Trap: Rethinking Our Approach to the World’s Most Fragile States (Ohio University Press, 2019), cosigné avec David Carment. Ses travaux de recherche ont fait l’objet d’articles dans des revues comme la Revue canadienne d’études du développement, Third World Quarterly, International Interactions, le Journal of Conflict Resolution, Conflict Management and Peace Science, Foreign Policy Analysis et Applied Economics.

Allan Ritchie

Canada

Allan est partenaire et associé directeur chez Loopstra Nixon, un cabinet d’avocats de Toronto spécialisé dans le droit commercial et le financement des sociétés, où il est chargé des affaires transfrontalières canado-américaines et siège au comité de direction. Il a préalablement travaillé au bureau de Toronto d’un cabinet d’avocats international, ayant son siège aux États-Unis. Il est spécialiste des transactions internationales pour le compte d’entreprises étrangères qui désirent percer le marché nord-américain et d’entreprises nord-américaines à la recherche d’occasions à l’international. Il agit également comme avocat-conseil canadien pour plusieurs cabinets étrangers. Allan est autorisé à exercer le droit au Canada (Ontario) et aux États-Unis (New York). Il gère un cabinet d’avocats international spécialisé en finance et en droit commercial. Il détient des certifications du Barreau du Haut-Canada à titre de spécialiste du droit des sociétés et du droit commercial, ainsi que de l’Ordre des comptables professionnels agréés à titre de spécialiste du financement des sociétés. Il compte parmi ses clients des entreprises privées et des sociétés cotées en bourse, de grandes institutions financières, des fonds d’actions privés, de même que des particuliers et des familles fortunés.

Bruce Broomhall

Canada

Bruce est professeur de droit à l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Comptent parmi ses intérêts de recherche les efforts pour établir un système légitime et effectif de Justine internationale, par exemple la juridiction universelle, la Cour criminelle internationale, les conséquences des économies de guerre illégales sur la sécurité des citoyens ainsi que les responsabilités légales des acteurs commerciaux dans les zones de conflits. Avant d’enseigner à l’UQAM, Bruce a fait la promotion de la justice criminelle internationale au sein de diverses organisations de la société civile.

Ezra Mbogori

Kenya

Ezra est directeur général du centre d’apprentissage et de partage des connaissances du MS TCDC, qui a pour mission de transmettre des connaissances afin d’améliorer le leadership et la gouvernance démocratique. Auparavant, Ezra exerçait les fonctions de directeur général de la Fondation Akiba Uhaki – un fonds pour les droits de la personne et la justice sociale en Afrique de l’Est. Il a été le directeur exécutif et fondateur du centre de réflexion et de développement MWENGO œuvrant en Afrique australe et en Afrique de l’Est. Il a été bénévole pour le Conseil des ONG du Kenya, le comité consultatif des ONG de la Fondation du Commonwealth, la Resource Alliance, le Forum international tenu à Montréal, la Charities Aid Foundation Southern Africa, CIVICUS et le conseil d’administration international de Plan international. Il est actif au sein du comité de subventions de Comic Relief, copréside le Civil Society Organisations Reference Group du Kenya, est membre du conseil d’administration d’OXFAM Afrique du Sud et vice-président de l’African Grantmakers Network. Ezra est titulaire d’un diplôme de l’Université Kenyatta et d’une maîtrise en administration publique de la John F. Kennedy School of Government de l’Université Harvard.

Gavin Hilson

Royaume-Uni

Gavin est professeur et titulaire de la chaire de durabilité en entreprise de l’Université du Surrey. Gavin est une autorité mondiale de premier plan en matière d’impacts environnementaux et sociaux du secteur minier à petite échelle. Grâce à ses publications, au nombre de 300 (articles de journaux, chapitres de livres et rapports dans son domaine de spécialisation), son expertise est largement reconnue dans le monde entier. Il a donné des conférences sur l’exploitation minière à petite échelle au siège des Nations Unies, à New York; à la Banque mondiale, à Washington DC, et dans plusieurs universités du monde entier. Il a également agi comme expert-conseil auprès d’une vaste gamme d’organisations, notamment le ministère du Développement international du Royaume-Uni; la Banque mondiale et l’Institut Egmont (Institut royal des relations internationales, à Bruxelles); des ONG, y compris l’Alliance pour une mine responsable et le Fonds mondial pour la nature (WWF), en Guyane, ainsi qu’auprès de sociétés comme Newmont Gold Mining et Gold Fields. Gavin est rédacteur en chef du magazine The Extractive Industries and Society (Elsevier Science), et fait partie du comité éditorial des revues suivantes : The Journal of Cleaner Production (Elsevier Science), Resources Policy (Elsevier Science), Mineral Economics (Springer) et l’International Journal of Surface Mining, Reclamation and Environment (Taylor & Francis). Il est également membre du conseil d’administration de la Diamond Development Initiative (DDI), une ONG ayant pour but d’accroître la sensibilisation aux « diamants de conflits ».

L’ambassadrice Liberata Mulamula

Tanzanie

L’ambassadrice Liberata Mulamula est chercheuse invitée et directrice associée à l’Institut d’études africaines de la Elliott School of International Affairs de l’Université de Washington, où elle donne des cours sur les femmes et le leadership en Afrique, et sur le rôle de la diplomatie multilatérale dans la politique mondiale. Diplomate de carrière pendant 35 ans, elle a servi la Tanzanie à divers titres, notamment en tant qu’ambassadrice aux États-Unis d’Amérique et au Mexique. Elle a également accompli de grandes choses en tant que première secrétaire exécutive de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), de conseillère diplomatique principale de l’ancien président tanzanien, Jakaya Kikwete, et de secrétaire permanente du ministère des Affaires étrangères. Elle a pris sa retraite du monde diplomatique en 2016. L’ambassadrice Mulamula est membre de divers conseils consultatifs et réseaux, entre autres, du Groupe consultatif du Secrétaire général des Nations Unies sur le Fonds de consolidation de la paix; du Réseau des femmes africaines dirigeantes (AWLN); de FemWise-Africa; de la Plateforme des femmes de la région des Grands Lacs et de Solar Sister. Elle est diplômée de l’Université St-John’s, à New York (gouvernement et politique), et titulaire d’un baccalauréat avec distinction de l’Université de Dar es-Salaam et d’un diplôme de troisième cycle en droit international. En 2015, elle a reçu le prix de l’Ordre de la République unie de Tanzanie pour services publics distingués.

Paulo De Sa

États-Unis

Paulo est conseiller principal à la Banque interaméricaine de développement. Il était auparavant gestionnaire spécialisé pour le pôle Énergie et industries extractives de la Banque mondiale, au sein duquel il a coordonné et dirigé les activités de prêt et d’assistance technique dans les secteurs pétrolier, gazier et minier dans plus de 50 pays. Il a également dirigé trois programmes et partenariats mondiaux dans les secteurs pétrolier, gazier et minier, à savoir l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (EITI), le partenariat Global Gas Flaring Reduction (GGFR) et le projet Extractive Industries Technical Advisory Facility (EI-TAF). Au sein de la Banque mondiale, Paulo a aussi occupé les postes de directeur des opérations pour l’Amérique latine et d’économiste industriel en chef. Avant de se joindre à la Banque mondiale, il a œuvré au sein du service Stratégie et opérations pour Usinor-Sacilor, un chef de file du secteur sidérurgique en France. Il est titulaire d’un doctorat de MINES ParisTech en économie minière.

Torwoli Dzuali

Canada

Torwoli est avocate, spécialisée en développement international, en droits de la personne et en justice pénale. Elle a prodigué des conseils dans le cadre d’initiatives de réformes législatives, d’accès à la justice, et de renforcement des capacités, et ce, au Canada, en Afrique, en Asie-Pacifique et en Europe. Torwoli a géré un projet de gouvernance des ressources naturelles financé par Affaires mondiales Canada et l’Association du Barreau canadien. Dans ce contexte, en Afrique de l’Est, elle a collaboré avec le gouvernement, la société civile et le secteur de l’extraction afin de favoriser le développement inclusif et l’autonomisation des communautés touchées par les activités de l’industrie minière, pétrolière et gazière. Torwoli travaillait auparavant au ministère de la Justice du Canada à titre de conseillère juridique spécialisée en extradition, ainsi qu’au Secrétariat du Commonwealth, Division de l’État de droit, dans le cadre de programmes de lutte contre la corruption et les crimes transnationaux. Torwoli donne de son temps à la Coalition d’Ottawa pour mettre fin à la traite des personnes.