PAC et la CIRGL conclut un mémorandum d’entente

PAC et la CIRGL conclut un mémorandum d’entente

PAC et la CIRGL conclut un mémorandum d’entente qui définit les domaines de
coopération à l’égard de l’initiative de la CIRGL contre l’exploitation illégale des
ressources naturelles dans la région des Grands Lacs africains

Bujumbura, Burundi 17 avril, 2014

La Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) et Partenariat
Afrique Canada (PAC) ont conclu le 17 Avril 2014 un mémorandum d’entente qui définit
les domaines de coopération à l’égard de l’initiative de la CIRGL contre l’exploitation
illégale des ressources naturelles dans la région des Grands Lacs. Aux termes de ce
protocole d’entente, signé par le Secrétaire Exécutif de la CIRGL, le Professeur Ntumba
Luaba et le Directeur général de PAC, M. Bernard Taylor, les deux parties ont convenu
de collaborer dans la mise en œuvre de l’Initiative régionale, et en particulier le
Mécanisme régional de certification.

PAC s’est spécialement engagé à fournir un appui technique à la CIRGL pour la mise en
place du mécanisme régional de certification des minerais de grande valeur et à
l’opérationnalisation de la base de données. PAC donnera également un appui à la
société civile dans la région des Grands Lacs pour lui permettre de jouer un plus grand
rôle en ce qui concerne le suivi et l’appui à l’Initiative régionale. Il appuiera aussi dans la
mesure du possible la promotion et la mise en œuvre des six outils de l’Initiative
Régionale, lorsque sur demande du Secrétariat de la Conférence de la CIRGL.

Pour sa part, la CIRGL s’est engagée à superviser et à coordonner la mise en œuvre de
l’Initiative régionale de lutte contre l’exploitation illégale des ressources naturelles.
L’initiative vise à empêcher le flux illégal de quatre minéraux de conflit – l’étain, le
tungstène, le tantale et l’or – qui a servi à financer des groupes armés et qui encourage
l’instabilité que connaît la région depuis des décennies.