« Organisations de la société civile, participons au Mécanisme africain d'évaluation par les pairs (MAEP) »

le 19 février 2010

Télécharger la rapport

Ce guide est publié conjointement par PAC et INADES-Formation afin de permettre aux organisations de la société civile africaines de s’informer sur le Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP) et pour les encourager fortement à s’impliquer dans son fonctionnement. Le MAEP est, en effet, une démarche qui permet aux États africains et à toutes les institutions et organisations publiques et privées de ces pays, d’examiner leur performance politique, économique et sociale, et ensuite, de décider comment y apporter des améliorations. La société civile est une des pierres angulaires du MAEP.

En juillet 2002 à Durban en Afrique du Sud, l’Union africaine a adopté la Déclaration sur la Gouvernance démocratique, politique, économique et des entreprises. Dans cette Déclaration on peut lire : ” L’Afrique est confrontée à d’énormes défis, dont les plus urgents sont l’éradication de la pauvreté et la promotion du développement socioéconomique, en particulier grâce à la démocratie et à la bonne gouvernance.”

La Déclaration s’achève avec l’engagement suivant : ” Nous sommes convenus, individuellement, de mettre sur pied un Mécanisme africain d’évaluation entre pairs (MAEP), sur la base d’une adhésion volontaire. Le Mécanisme a pour but de promouvoir l’adhésion aux engagements pris dans la présente Déclaration et leur respect. Il définit les institutions et processus qui guideront les évaluations futures entre pairs, sur la base des codes et des normes de gouvernance démocratique, politique, économique et des entreprises, convenus d’un commun accord.”

Trente pays africains ont adhéré au MAEP ; ces pays totalisent près des 75 % de la population du continent. Douze pays ont déjà soumis tous les aspects de leur gouvernance à l’examen minutieux de leurs propres citoyens et des experts africains désignés par le MAEP. Ces auto-évaluations ont abouti à la conception de plans d’action, visant à résoudre les problèmes importants de gouvernance identifiés.

Ces premières expériences ont été très positives parce que la société civile s’est réellement impliquée à toutes les étapes de la mise en œuvre du processus du MAEP. Toutefois, ces expériences ont également permis de constater que cette implication n’est pas toujours facile. La société civile doit faire  face au manque de volonté politique des États, à sa propre connaissance limitée du MAEP et à la faiblesse de ses capacités pour s’engager pleinement dans le processus.

Ce guide propose quelques réponses à ces difficultés : il présente, le plus simplement possible, le MAEP et son fonctionnement ; il informe les organisations de la société civile (OSC) sur leur rôle dans la mise en œuvre du MAEP; et il propose également quelques pistes pour aider les OSC à bien jouer ce rôle dans la mise en œuvre du processus.

Partenariat Afrique Canada (PAC) publie également un bulletin – Le Moniteur du MAEP – où vous trouverez des nouvelles et des opinions sur le MAEP. Pour recevoir ce bulletin électroniquement, ou pour toute autre question, prenez contact avec PAC à l’adresse suivante : info@pacweb.org

Partnership Africa Canada – Partenariat Afrique Canada
331 rue Cooper, bureau 600, Ottawa, Ontario, K2P 0G5. Canada
Tel: +1.613.237.6768
Fax: +1.613.237.6530
www.pacweb.org