Commerce et financement illicites

Commerce et financement illicites


Une transformation durable de la gestion des ressources naturelles n’est possible que si nous nous attaquons
aux catalyseurs du commerce illicite.

 

Le commerce illicite de nos ressources naturelles non seulement accroît le risque de violation des droits de la personne, mais prive aussi les communautés locales des bénéfices associés à ces ressources. Or, cerner les facteurs qui favorisent le commerce illicite nous permet d’élaborer des approches novatrices à des problèmes systémiques qui alimentent et perpétuent la mauvaise gestion des ressources naturelles.


Qu’entend-on par « commerce illicite »?

Le commerce illicite est le fait d’extraire, de produire et de vendre des ressources naturelles hors du cadre légal ou réglementaire. Il peut s’agir de contrebande de ressources naturelles, de falsification ou de contrefaçon de documents justificatifs, ou encore du non-paiement des impôts sur les ressources naturelles.

Qu’entend-on par « financement illicite »?

Le financement illicite, aussi appelé flux financier illicite, s’entend des méthodes visant à transférer de l’argent ou des biens, comme des diamants ou de l’or, d’un pays à un autre. Il peut s’agir d’évasion fiscale, de blanchiment d’argent et de passeurs d’argent d’une frontière à l’autre.

Qu’est-ce qu’un « catalyseur du commerce illicite »?

Les catalyseurs sont en fait des problèmes systémiques qui ouvrent la voie à une mauvaise gestion des ressources naturelles. La corruption, le blanchiment d’argent, les contrôles douaniers laxistes et des impôts sur les ressources naturelles trop élevés ou trop faibles en sont des exemples.



Nous révélons

Nous révélons

Nous étudions les catalyseurs du commerce illicite des ressources naturelles. Nous cherchons à comprendre comment ces catalyseurs exploitent les failles du système en vue de formuler des recommandations pour corriger le tir.

Nous innovons

Nous innovons

Éclairés par nos travaux de recherche, nous sensibilisons les parties prenantes, dont des décideurs, au sujet des catalyseurs du commerce illicite et des moyens d’y remédier.

Nous assurons l’orientation technique et le renforcement des capacités des décideurs, du secteur privé, de la société civile et des communautés locales dans le but de concevoir des stratégies permettant d’enrayer le commerce illicite.

Nous nous engageons

Nous nous engageons

Nous favorisons le dialogue avec de multiples parties prenantes afin de cerner les catalyseurs du commerce illicite et d’élaborer des stratégies pour y remédier.